1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>

el watan - Alger : Création de site web : Des étudiantes s’initient au programme «Django Girls»

PDFImprimerEnvoyer

Les étudiants du club Celec de l’USTHB ont organisé, samedi dernier, pour la première fois en Algérie, une journée Workshop dans le cadre du programme international «Django Girls».

Il s’agit d’un concept polonais créé par deux femmes d’origine polonaises, Ola Sitarska et Ola Sendecka, dans le but d’inciter les femmes de tous les horizons à s’intéresser à la technologie et à devenir des programmeuses. Au programme de cette journée, le club Celzc a prévu une conférence sur la programmation et la création de site web.

Les étudiantes participants à cette journée ont ainsi assisté à une conférence intitulée : «Women and Engineering» (Les femmes et l’ingénierie) présentée par l’enseignante à l’université de Bab Ezzouar, le Pr Fatma-Zohra Chellali. Amirouche Mounia, une des participantes au workshop et étudiante au département de télécommunication de la faculté d’électronique de l’USTHB, dit être une passionnée du domaine de l’informatique et témoigne : «Nous avons eu des coachs qui nous ont suivis individuellement.» Pour elle, il est temps que les femmes s’intéressent davantage au domaine de la technologie, d’autant qu’«il n’y a que 11% de développeurs femmes à travers le monde».

Selon l’organisatrice de l’événement, Yasmine Hachi, le workshop est dédié aux femmes dans le but de les impliquer davantage dans le domaine de l’ingénierie, un domaine qui «a été toujours dominé par les hommes». Notons que l’organisatrice de ce workshop est étudiante en master 2 en instrumentation électronique et capteur à l’USTHB de Bab Ezzouar.

Elle représente le projet «Django girls» en Algérie et participe activement aux activités du club scientifique Celec de la même université. Cette journée a vu la participation de plus de 68 étudiantes qui ont reçu, durant 5 heures, des enseignements dans le domaine d’informatique, puis ont été confrontées à des quiz, afin de tester leurs acquisitions du jour.

Il s’agit de jeunes étudiantes, de différentes disciplines, qui n’avaient aucune expérience dans la création de site web. S’agissant du concept «Django Girls», Yasmine Hachi nous dit qu’il est à but non lucratif. «Le but principal de cette organisation est de rapprocher les femmes de cette technologie et de leur ouvrir les portes de ce monde passionnant», dit-elle, expliquant que ce projet existe depuis 6 ans et a déjà été adopté dans pas moins de 80 pays dont la Tunisie, le Brésil, la France, le Japon et les Etats-Unis. Selon la représentante du projet en Algérie, le taux des femmes exerçant dans le monde de la technologie est très infimes comparé à celui des hommes.

C’est la raison pour laquelle «nous avons pris l’initiative de rassembler des femmes et des étudiantes qui n’ont pas de pré requis dans le domaine de la programmation et de les faire bénéficier d’un tutoriel qui est un guide d’apprentissage englobant toutes les étapes à suivre pour créer un site web», explique Yasmine Hachi. A la clôture du workshop, les participantes ont reçu des certificats de participation. L’étudiante ManelHammadache qui a pu décrocher le meilleur score. Il faut savoir que le concept Django girls consiste en un «Framework» (une plateforme qui permet la création d’un site web).

Il est programmé par un langage python (le langage de programmation le plus récent et le plus développé) pour créer et développer un site web. Lors du workshop, les participantes ont du créer un compte sur «Git hub» la plateforme sur laquelle les projets sont installés et contenant toutes les formations par rapport à la programmation en «Python», le concept de la POO (la programmation orientée et objet) et comme dernière étape, les participantes ont étalé tout leur travail dans «Python Anywhere» où ils ont observé les résultats réel de leur sites web.

Pour obtenir l’autorisation d’organiser l’événement en Algérie, la responsable du projet «Django Girls Alger» dit avoir contacté la communauté «Djago Girls» sur son site et après avoir rempli les conditions exigées, un site web nous a été dédié sous le nom Django Girls Algiers. Interrogé sur les activités futures du club Celec, Yasmine Hachi répond que son club ainsi que ses camarades s’apprêtent à organiser la première compétition «Junction X Algiers» qui est aussi le premier en Afrique qui aura lieu en mars prochain.

 

 

https://www.elwatan.com/pages-hebdo/etudiant/creation-de-site-web-des-etudiantes-sinitient-au-programme-django-girls-04-12-2019