el watan - Alger : Recherche scientifique : Un potentiel sous-exploité par le secteur économique

Samedi, 02 Novembre 2019

Imprimer

Une feuille de route proposée par des experts de la Recherche scientifique et du développement technologique a été approuvée par le Conseil interministériel réuni samedi dernier. La feuille de route vise l’utilisation des résultats de la recherche scientifique dans tous les secteurs d’activité et la réactivation des mécanismes de partenariat entre le monde de la recherche et l’entreprise économique, indique un communiqué des services du Premier ministre.

«L’Algérie recèle un grand potentiel humain et matériel en matière de recherche scientifique et de développement technologique, avec plus de 36 000 chercheurs en activité à travers 1470 laboratoires de recherche et les centres de recherche que compte le territoire national, lesquels sont encadrés par plus de 2600 chercheurs permanents, sans parler du volume de recherches et de publications réalisées», a indiqué le communiqué sanctionnant la réunion interministérielle consacrée à l’examen de la question de la promotion de la recherche et du développement dans les entreprises économiques publiques et de la valorisation des résultats de la recherche scientifique. L’exposé du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et les interventions du directeur général de la recherche scientifique et du développement technologique au ministère de l’Enseignement supérieur, indiquent que «tout ce potentiel est sous-exploité par le secteur économique et les entreprises publiques en particulier».

Il ressort de l’exposé que 357 travaux de recherche peuvent être exploités immédiatement par nombre de secteurs économiques, a ajouté le communiqué, insistant sur l’impératif d’«accorder tout l’intérêt nécessaire à ces recherches pour qu’elles contribuent au renforcement des liens de coopération et d’échange entre la recherche scientifique et les entreprises économiques publiques». A l’issue de cet exposé, le Premier ministre a affirmé que le gouvernement «est pleinement conscient que la recherche scientifique est un pilier essentiel pour le progrès de notre pays face aux défis qu’il connaît», ajoutant qu’«un énorme fossé existe entre l’entreprise économique et la recherche scientifique, d’autant que cette activité doit être au cœur du système économique, et de ce fait, il importe de promouvoir la place de la recherche scientifique et du chercheur, tout en valorisant ces atouts». M. Bedoui a préconisé «la nécessité que les entreprises économiques, notamment publiques, d’accorder un intérêt particulier à l’activité de recherche dans l’objectif de diversifier leurs produits et faire face à la concurrence dont la recherche et le développement sont le principal moteur, pour peu que toutes les compétences de la recherche tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays soient intégrées dans le cadre de cette dynamique».

 

 

 

https://www.elwatan.com/pages-hebdo/etudiant/recherche-scientifique-un-potentiel-sous-exploite-par-le-secteur-economique-30-10-2019