lecourrier-d’Algérien - Boumerdès : Université M’hamedBouguera de Boumerdès : Une nouvelle licence professionnelle en bioinformatique l’année prochaine

Lundi, 11 Novembre 2019

Imprimer

Une nouvelle licence professionnelle en bioinformatique est prévue au lancement, pour la première fois à l’échelle nationale, au niveau de l’université «M’hamedBouguera» de Boumerdés, à partir de la prochaine rentrée universitaire 2020/2021, a-t-on appris mardi, auprès du Dr Ghana Salima. «Des démarches sont en cours en vue du lancement de cette spécialité vitale, au niveau de la Faculté des sciences de l’Ingénieur de l’université de Boumerdès, eu égard à sa relation directe avec les secteurs économique et industriel» «, a indiqué à l’APS, cette chercheuse universitaire, en marge de la première Journée Internationale de bioinformatique , organisée en collaboration avec l’Université Libre de Bruxelles, à la salle des conférences de l’Institut de génie électrique et électronique. Elle a ajouté que «la bioinformatique est une spécialité universitaire étudiée depuis 2008, au niveau de la faculté de sciences de l’université de Boumerdès. Elle sera promue en département (de bioinformatique), avant d’être affectée d’une faculté qui lui sera propre (Licence-Master-Doctorat), dans le cadre d’un partenariat avec l’Université Libre de Bruxelles», selon les explications de Dr Ghana Salima, également présidente du comité d’organisation de cette journée, à laquelle ont pris part des chercheurs d’un nombre d’universités nationales et étrangères, aux cotés d’étudiants et enseignants. La promotion de cette spécialité universitaire indispensable dans nombre de domaines liés aux biotechnologies, la biologie, les sciences biomédicales et l’agroalimentaire, «est une réponse aux besoins du marché national pour une ressource humaine qualifiée dans ce domaine. Lesquels besoins sont estimés à une moyenne annuelle de 700 spécialistes», a souligné Dr Ghana, estimant la «réalisation de cet objectif possible, grâce à la disponibilité des compétences nécessaires dans ce domaine de formation».
Cette première Journée Internationale du genre est le fruit d’un partenariat de deux ans, entre l’université de Boumerdès et l’Université Libre de Bruxelles, visant a «assurer une formation en doctorat et une formation continue, pour les enseignants algériens, dans ce domaine», a indiqué Dr Akbous Siham, présidente du comité scientifique de cette manifestation, dans une déclaration à l’APS.
Elle a cité parmi les objectifs assignés à cette manifestation scientifique, la présentation «des progrès de la recherche scientifique en bioinformatique et les perspectives pour l’avenir, souligner l’importance fondamentale de la bioinformatique pour les sciences de la vie, et donner une large vision des applications des techniques chimiques en biotechnologie, en sciences biomédicales et agroalimentaires», a-t-elle dit, et ce, tout en tentant de donner une «réponse aux défis du XXIe siècle en matière de santé et d’environnement, avec la promotion des échanges scientifiques entre chercheurs nationaux et internationaux, parallèlement au renforcement des échanges d’idées et les collaborations nationales et internationales», a-t-elle détaillé. Outre la présentation d’un nombre de projets et recherches du domaine, l’opportunité a, également, donné lieu a l’animation de conférences par des experts nationaux et étrangers.


 

 

 

http://lecourrier-dalgerie.com/universite-mhamed-bouguera-de-boumerdes-une-nouvelle-licence-professionnelle-en-bioinformatique-lannee-pr